Mon expérience avec les couches lavables : une solution saine, écologique et économique

Il y a quelques semaines, les médias évoquaient les résidus de pesticides dans les couches jetables… Bon entre nous, coller toute la journée une couche en plastique blanchie au chlore aux fesses de notre enfant, on se doute bien que ce n’est pas top!

Se diriger vers les couches lavables peut être une bonne solution, mais il faut être bien informé de ses avantages…et de ses inconvénients! Voilà pourquoi j’ai eu envie de te parler de mon expérience dans ce domaine, en toute transparence.

LES POINTS FORTS DES COUCHES LAVABLES

  • C’est mieux pour les fesses de bébé. Bon ça clairement c’est une évidence ! Si tu n’en es pas absolument convaincu, voici un extrait du rapport de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) paru en janvier dernier :

rapport anses

Concernant le calcul d’éventuels risque, voici le tableau de référence:

rapport anses2

Et les résultats de l’étude de l’ANSES :

rapport anses3

C’est quand même juste hallucinant que l’on tolère de telles substances sur la peau de nos bébé à peine nés ! Sans compter que, comme indiqué dans le passage ci-dessus, le cumul avec d’autres sources d’exposition pourrait conduire à une augmentation des  risques estimés. Parmi les autres sources d’exposition notons notamment les perturbateurs endocriniens dans les laits de toilettes ou gels lavants pour bébé, les colorants des habits neufs (voir cet article), la pollution de l’air (les bébés dans les poussettes sont directement touchés car à la hauteur des pots d’échappement des voitures par exemple), la pollution intérieure par les meubles neufs, les peintures etc et bien sûr les additifs alimentaires, même dans les petits pots pour bébé! Cela fait beaucoup pour les premiers instants de vie de notre progéniture…

  • C’est franchement économique ! En ce qui me concerne, mon investissement de départ a été de 200/250 euros. Cela équivaut au prix d’environ 1000 couches pampers, soit environ 6 mois de couches! Si elles servent pour une fratrie, alors les couches lavables sont doublement économiques! Oui mais le prix des lavages etc…ok mais même en comptant le coût de revient des machines à laver, il n’y a pas photo!
  • C’est écologique. Couches jetables = déchets. Selon lefigaro.fr et planetoscope, il ya environ 3,5 milliards de couches jetées chaque année en France! Les couches représentent 40% des déchets ménagers d’un foyer ayant un enfant entre 0 et 2 ans.  Sans compter que les couches mettent environ 500 ans pour se dégrader…
  • Le modèle de couches lavables que j’avais choisi était pratiquement aussi facile et rapide à mettre qu’une couche jetable !
  • Le modèle que nous avions était évolutif : la couche « grandissait » avec l’enfant grâce à un système de boutons pressions : nous avons donc acheté un seul et unique modèle de couches lavables.

Bon, maintenant que tu es convaincu(e) de l’intérêt des couches lavables et que tu es hyper motivé(e), je vais aussi te parler de l’envers du décor. Comme ça, tu ne pourras pas dire qu’on ne t’avais pas prévenu(e) !

LES POINTS FAIBLES

  • On ne va pas se mentir, opter pour des couches lavables demande une certaine organisation. Et ce n’est pas franchement évident pour une femme qui vient d’accoucher, qui est crevée et qui a un tout petit H24 avec elle! Mais bon, on s’y fait assez vite. Pour ma part les 2 premières semaines bébé était aux couches jetables et ensuite on a pris le rythme avec les lavables. En ce qui nous concerne, c’était une lessive tous les 3 jours.
  • le stockage : la jetable va à la poubelle, la lavable est stockée en attendant d’être lavée. Contrairement aux idées reçues, le stockage des lavables ne génère pas d’odeurs. Nous les mettions dans un sac en tissu qui faisait partie du lot quand nous les avions achetées. Bien fermé dans la salle de bain, c’était nickel! Certains les stocke dans l’eau, perso j’ai essayé mais pas du tout adhéré. Beaucoup plus pratique à sec! Et le lavage n’en est pas moins efficace.
  • Bébé a un gros popotin. Cela ne m’a pas du tout dérangée, par contre il faut penser à mettre une taille de bodies et de vêtement plus grande!
  • Je pense que d’une manière générale, on change un peu plus souvent bébé avec des lavables. Je dirais une moyenne de 7 fois par jour.
  • Les fuites arrivent plus facilement si : le body est trop serré, la couche mal mise, la taille n’est plus adaptée (il faut la changer grâce aux boutons pressions) etc… Il suffit d’un peu d’expérience et ensuite on ne se laisse plus avoir!
  • Les lavables peuvent être refusées par la crèche ou votre assistante maternelle. En ce qui nous concerne, notre merveilleuse nourrice a accepté. Je crois que c’était sa première fois! Elle s’est adaptée. Dans le sac à langer nous avions un sac en tissu dans lequel elle mettait les couches souillées. Il fallait prévoir largement en couches ainsi que des vêtements de rechange au cas où.
  • Pour les vacances ou les déplacements de plusieurs jours, c’est galère. Dans ce cas on optait pour des jetables histoire d’être sereins!

OK MAIS CONCRÈTEMENT, ÇA SE PASSE COMMENT ?

couches lavables.jpg

Au départ, on a commencé avec 23 couches. On a acheté 2 packs de 10 couches complètes + 3 couches supplémentaires + 5 inserts + 3 booster nuit + 2 sacs à couches + lingettes lavables. C’était sur une vente privée donc ça valait le coup niveau prix. Il s’agissait de la pop’in version 2 mais pas tout bambou (aujourd’hui je crois qu’elles sont toutes en bambou) de la marque close parents.

Un peu plus tard, j’ai racheté 2 couches de la même marque pour mon plaisir car elles étaient avec des motifs très jolis tandis que celles du pack étaient unies.

Comme elles étaient neuves, il a fallu les tremper et les laver plusieurs fois avant utilisation, sinon elles n’absorbent pas très bien. Ce serait à refaire, j’en achèterais d’occasion !

L’avantage de ces couches est qu’après chaque lavage, nous les reconstituions (on accrochait les inserts à la partie imperméable de la couche à l’aide des boutons pressions, et on plaçait le voile) : les couches étaient donc prêtes à l’emploi. Lorsqu’il fallait changer bébé, il suffisait de prendre la couche et de la lui mettre, presque aussi facilement qu’une  jetable.

Changer bébé signifie : enlever la couche souillée, lui nettoyer les fesses et remettre une couche propre. À l’intérieur de la couche on met un voile qu’il suffit de retirer avec la grosse commission et de jeter le tout dans les toilettes. Donc pas de manipulation particulière contrairement aux idées reçues, on ne met pas les doigts dans la crotte! S’il y a juste du pipi, le voile part au lavage avec la couche et peut servir une seconde fois!

La couche souillée est mise dans un sac à couches. Pour un côté pratique, les inserts sont détachés des couches au fur et à mesure comme ça pour la lessive, pas de manipulation, on prend toutes les couches et les inserts du sac et on les mets en machine.  Lavage à 40°C avec une lessive maison au savon de Marseille (sans glycérine). De temps en temps une lessive à 60°C.

Voici une petite vidéo qui montre rapidement cette couche ainsi que l’insert jour, puis à la fin de la vidéo, le booster pour la nuit :

Bon à savoir :

  • on peut trouver des vidéos /tutos sur internet qui permettent de mieux se rendre compte
  • les couches lavables se vendent d’occasion, cela peut être une très belle opportunité!
  • il existe des locations de couches lavables, ce qui permet d’essayer avant d’investir!

Si tu as des questions, n’hésite pas à les poser en commentaire, et je te répondrai!

Cet article te plaît? Abonne-toi à la newsletter (lien en bas de la page) pour recevoir mes nouveaux articles ou bien suis ma page facebook!

 

6 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. chenillenvol dit :

    Alors je ne suis pas du tout concernée, mais j’avoue m’interroger sur la question -surtout depuis que je parcours les blogs ! Et lorsque j’ai vu le prix d’achat que tu as indiqué, j’ai pensé « elle a gagné à Euromillions? » parce que le bébé grandit vite. Ensuite j’ai découvert que les couches pouvaient s’adapter ! Et je crois que c’est une caractéristique essentielle pour les nouveaux parents car les dépenses augmentent. Je commence à envisager de faire un mix entre lavable et jetable si je dois choisir un jour.
    Par ailleurs, je te conseillerai de mettre le lien du site sur lequel tu as acheté les couches. Cela peut intéresser les lecteurs directement concernés.

    J'aime

    1. DLTALP dit :

      Bonsoir, et merci pour ton commentaire. Non je n’ai pas gagné à l’euromillions 😉 mais même en payant plein pot ce serait beaucoup plus rentable que les jetables. Le site c’était bébéboutik (site de ventes privées donc il faut surveiller).
      Perso quand j’ai vu la vente je les ai achetées bébé était en projet je n’étais même pas enceinte c’est dire si c’était une évidence pour nous les couches lavables!

      Aimé par 1 personne

      1. chenillenvol dit :

        Merci pour l’info du site. Je comprends qu’on puisse les acheter avant que le bébé soit là – les dépenses sont plus étalées dans le temps- mais ce n’est même pas en projet pour moi ! Mais comme je l’ai dit il est important de se poser les questions avant.

        Aimé par 1 personne

  2. Flo dit :

    Bonjour,
    Merci pour les explications, je vais essayer de convaincre ma conjointe :p
    Je m’interroge sur les voiles : ils sont lavables si petite commission, donc j’imagine non biodégradable, mais on les jette dans les toilettes lors de la grosse commission? Ça me parait pas très cohérent avec la démarche écologique.
    Ou bien c’est biodégradable sur longue durée?…

    J'aime

    1. DLTALP dit :

      Elles sont 100% biodegradables. On peut soit les mettre au compost soit les jeter dans les toilettes (même fosse sceptique)

      J'aime

      1. DLTALP dit :

        Et je confirme, elles sont biodégradables et lavables 1 pu 2 fois si seulement pipi 😉

        J'aime

Répondre à DLTALP Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s