Pucerons parasites vs coccinelles amies

le

C’est le printemps ! Depuis que nous avons mis des arbres fruitiers dans notre jardin, nous voyons apparaître des pucerons sur leurs branches. Pour s’en débarrasser d’une manière assez naturelle et qui n’est pas néfaste pour le jardin et les plantes, on peut mettre du savon noir mélangé à de l’eau dans un pulvérisateur et asperger les feuilles touchées par les pucerons. Cependant, on détruit aussi le garde-manger des coccinelles.

Pourquoi les pucerons colonisent-ils les feuilles de nos plantes ?

Car ils se nourrissent de leur sève. Les fourmis quant à elle, les élèvent et les protègent. Si vous voyez des fourmis grimper le long des tiges de vos plantes, regardez attentivement derrières les feuilles s’il n’y a pas de pucerons. Car ces derniers produisent un miellat dont raffolent les fourmis. Voilà pourquoi elles les protègent contre leurs prédateurs. Et le premier prédateur naturel des pucerons, c’est la larve de coccinelle. Elles raffolent des pucerons, une seule larve pouvant manger 100 à 200 pucerons par jour !

Alors, même si tu utilises un produit naturel tel que le savon noir dilué à de l’eau pour éliminer les pucerons de tes arbres, fais très attention de ne pas détruire des œufs de coccinelle !

Je te propose un petit reportage photos venu tout droit de nos pommiers !

Voici des œufs de coccinelle, au dos d’une feuille de pommier
Ce groupements d’oeufs qui mesure quelques millimètres donnera une trentaine de larves soit 3000 à 6000 pucerons seront mangés par jour !
Les œufs noircissent, les larves se préparent à sortir !
Les larves sortent des œufs au bout de quelques jours (cela dépend de la température extérieure).
Au fond, une larve qui a déjà bien grossi. Devant, une flopée de pucerons !
Ce qui est surprenant, c’est que la larve est beaucoup plus longue que la coccinelle finale!
La larve mue plusieurs fois, comme nous pouvons le voir sur cette photo.

La larve est devenue nymphe, dernière étape avant qu’elle ne soit définitivement coccinelle.

Le savais-tu ?

On peut acheter des coccinelles, et même des larves, afin de lutter contre les pucerons. Mais pourquoi ne pas plutôt laisser faire la nature ? Pour notre part, on attend patiemment et les coccinelles arrivent naturellement. Une fois leur cycle terminé, s’il reste encore trop de pucerons alors seulement à ce moment-là on agit en pulvérisant du savon noir mélangé à de l’eau sur les feuilles atteintes, en veillant toujours à ce qu’il n’y ait pas d’œufs de coccinelles cachés derrières les feuilles.

Cet article te plaît? Abonne-toi à la newsletter (lien en bas de la page) pour recevoir mes nouveaux articles ou bien suis ma page facebook!

   Ce site a pour but de partager avec vous, lecteurs, des astuces, recettes, activités etc… Afin de récompenser la blogueuse que je suis du travail et du temps passé à rédiger les articles, n’hésitez pas à laisser un commentaire, une critique, un avis… positif ou négatif, du moment qu’il est constructif!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s